A la rencontre de la francophonie...

31ème congrès du CIEF en Martinique à partir du 26 juin

"Chambre d’écho pour tous les silences issus du « gouffre-matrice », l’archipel caribéen invite au rapprochement – historique ou ancré dans l’urgence des temps présents – avec l’espace créole de l’océan Indien, avec la Méditerranée, avec toutes les pensées du métissage, de la créolisation, de l’hybridité, dont on interrogera l’acuité et l’actualité. Il s’agira aussi de repenser la francophonie « en présence de toutes les langues du monde » (Glissant) et l’histoire de ses littératures comme une histoire, sinon globale, du moins connectée. [site CIEF]"

Fort de cette approche placée sous les auspices les mieux inspirés, le 31 ème Congrès Mondial d'Etudes Francophones a choisi de se tenir en Martinique du 26 juin au 2 juillet 2017. Comptant parmi les organisateurs, l'Université des Antilles accueillera sur le campus de Schoelcher les divers travaux, échanges et tables rondes prévus tout au long de ces journées.

A noter que c'est au siège de la Collectivité Territoriale de Martinique (FDF) que se dérouleront, le lundi 26 juin, la cérémonie d'ouverture et les discours d'accueil du président de l'Université des Antilles, M. Eustase Janky, de Mme Eileen Lokha, professeure à l'Université de Calgary et directrice générale du CIEF, et du président de la CTM, Alfred-Marie-Jeanne. Pour sa part, en sa qualité de récipiendaire du prix CIEF 2017, l'écrivain Monchoachi prononcera l'allocution plénière.

Durant tout ce congrès, des universitaires d'Afrique, d'Asie, des Etats-Unis, de la Caraïbe et d'ailleurs, mais aussi les écrivains Alfred Alexandre, Nicole Cage-Florentiny, Yanick Lahens, Jean-Marc Rosier, Gisèle Pineau et Patrick Chamoiseau, grandes plumes de la littérature francophone tout autant que sujets d'étude de la part des chercheurs, interviendront autour de thèmes aussi divers que "Murs et frontières", "L’ici et l’ailleurs poét(h)iques mémorielles  ",  "Littératures caribéennes au présent : Histoire(s) en Relation, nouveaux partages éc(h)opoétiques" ,"La réécriture postcoloniale dans la littérature francophone",  " Venir ici pour renaître ailleurs : l'île de tous les possibles ",  "Théories caribéennes en relation", "Enseigner la francophonie" ou encore "Sexualités transgressives dans le cinéma franco-maghrébin". Consultez le programme détaillé du congrès sur le site du Conseil International d'Etudes Francophones.

Pour accompagner cet évènement, la bibliothèque universitaire de Martinique vous propose une sélection de ressources documentaires. De plus, une exposition d'ouvrages sera proposée dans le hall de la BU durant la semaine du colloque.


Sur le sujet...

Revues.org - revues en SHS (accès libre)

José Domingues de Almeida, « La légitimité des littératures francophones », Carnets [En ligne], 9 | 2017

Ces écrivains et ces écritures « venus d’ailleurs », - selon l’heureuse expression d’Anne-Rosine Delbart (2005) -, placent la langue française, et son enseignement-apprentissage en tant que langue étrangère, dans une perspective mondiale et mondialisée, à même de se départir d’une Histoire ou identité uniques ou univoques. Or, le roman francophone ou allophone en français s’avère un puissant médiateur de cultures, un outil efficace dans la déclinaison des diversités et convergences francophones, notamment par rapport à l’Hexagone et à l’Europe.

Paola Puccini, « Le fonctionnement du mot « francophonie » dans la revue Esprit, novembre 1962 : à la recherche d’une définition », Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde [En ligne]

Dans ce travail, nous proposons l’étude du fonctionnement du mot /francophonie/ dans l’univers discursif constitué par le numéro de la revue Esprit de novembre 1962, intitulé Le français, langue vivante. Ce mot deviendra pour nous un mot témoin à travers lequel nous voulons observer la naissance d’un concept, d’une réalité qui, à l’époque, était en train d’émerger : la francophonie. 

Michèle Verdelhan-Bourgade, « Figures de l’émergence de la francophonie dans les manuels scolaires pour l’Afrique et Madagascar (1960-1970) », Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde [En ligne], 40/41 | 2008

Le français est resté après les indépendances la langue principale d’enseignement dans de nombreux pays d’Afrique, et des manuels ont été créés pour cela. On recherchera ici si la francophonie sous ses différents aspects apparaît dans les manuels scolaires destinés à l’enseignement du français en Afrique francophone, dans la tranche de temps située entre 1960 et 1970, après les indépendances, mais avant le développement de la francophonie institutionnelle. On observera la difficulté à distinguer textes français et textes traduits, et donc une sorte d’uniformisation de la littérature, qui laisse par ailleurs très peu de place aux langues nationales

Luc Pinhas, « La francophonie, le français, son génie et son déclin », Documents pour l’histoire du français langue étrangère ou seconde [En ligne], 40/41 | 2008

L’on s’étonne souvent, à l’étranger surtout, mais parfois aussi en France, de l’appellation même de la Francophonie, c’est-à-dire de l’idée d’un rassemblement de pays, territoires et peuples autour de l’affirmation d’une langue, la langue française en l’occurrence. C’est ignorer à quel point celle-ci, pour ses locuteurs français du moins, est plus qu’une langue. À travers elle, prennent chair une littérature certes, mais aussi une culture, une vision de l’universel et, osons le dire, un destin

Eliezer Ben-Rafael et Miriam Ben-Rafael, « La francophonie dans une société non-francophone d’immigrants : Israël », Éducation et sociétés plurilingues [En ligne], 36 | 2014

Aujourd’hui, nombre de francophones de cette époque [1950-1970] regrettent de ne pas avoir insisté pour maintenir une pratique du français avec leur progéniture. Mais, de toute évidence, il est plus que difficile de faire marche arrière – sinon, un tant soit peu, avec les petits-enfants. Par ailleurs, le français lui-même s’est progressivement transformé au contact avec l’hébreu et c’est cette transformation qui a engendré le franbreu. Le franbreu s’exprime dans le lexique, la syntaxe et la morphologie. Les recherches sur les contacts de langues en général parlent d’interférences, de calques, d’emprunts lexicaux, de code-switching, de simplification, d’attrition, et d’innovations grammaticales et lexicales. Le franbreu illustre bien ces tendances universelles...

Christèle Maizonniaux, « La rencontre avec l’« Autre » dans la lecture d’œuvres francophones adressées à la jeunesse : modalités, réception et perspectives », Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 12-1 | 2015

Le présent article aborde la question de la prise en compte de la diversité linguistique et culturelle dans l’enseignement/apprentissage du FLE. Il s’intéresse notamment aux potentialités offertes par la littérature de jeunesse francophone contemporaine pour aborder, en langue-culture, l’altérité et la pluralité. 

HAL - Archives ouvertes du CNRS

Cécile Van den Avenne. « Donner en français l'illusion du créole » – Mélanges de langues et frontières linguistiques - Positions de linguistes sur l'écriture littéraire. Brasseur, P., Véronique, D. Mondes créoles et francophones, Mélanges offerts à Robert Chaudenson, L'harmattan, pp.41-50, 2007.

Le propos de cet article est de rendre compte de l'évolution des discours au sein des militants créolistes en Martinique autour de la pratique littéraire dite du « créolisme » - c'est-à-dire cette pratique qui consiste à produire en français des calques du créoles ou des emprunts créoles francisés, qui devient trait spécifique d'un style qui se constitue presque en école, à travers l'écriture de Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, à partir de la fin des années 1980

Cécile Van den Avenne. « Les petits noirs du type y a bon Banania, messieurs, c'est terminé ». La contestation du pouvoir colonial dans la langue de l'autre, ou l'usage subversif du français-tirailleur dans Camp de Thiaroyede Sembène Ousmane. Glottopol. Revue de sociolinguistique en ligne, 2008, 

Cet article analyse l'utilisation qui est faite dans Camp de Thiaroye, film réalisé en 1988 par Sembène Ousmane, d'une variété de français non-standard dite « français-tirailleur ». J'y rends compte, à partir de la confrontation de la variété mise à l'écran et de documents historiques, de la fabrication de ce que j'ai appelé un « français-tirailleur de cinéma ». J'y montre comment cette variété de langue, non conventionnelle, non normée, se voit doté, dans la fiction, d'un pouvoir de subversion. En effet, elle devient progressivement dans le film la langue qui prend à partie, met à mal la hiérarchie, la langue de la contestation, de l'affirmation du collectif, et de ce que l'on peut décrire comme une prise de conscience politique

Magali Ruet. La place de la Francophonie face à l'anglicisation du monde universitaire . « Les Études françaises aujourd’hui » La francophonie dans tous ses états, Nov 2016, Novi Sad

Lors de notre recherche de terrain, auprès d'étudiants croates, serbes et slovènes qui partent effectuer tout ou partie de leurs études à l'étranger, nous avons constaté que peu choisissent un pays francophone. Ce qui nous amène à nous poser la question du rôle actuel du français dans le monde universitaire

Google Scholar - articles et travaux scientifiques (accès libre)

Farid, G. (2010). Pertinence ou non-pertinence des injures racistes dans les dictionnaires. Voix Plurielles, 7(2), 42-59

À force d’être répétées ou lues, les injures racistes et les expressions racistes péjoratives pénètrent dans le bagage culturel commun des locuteurs et locutrices de langue française (saoul comme un Polonais, promesse de Gascon...), et ce, si bien que ces injures restent gravées dans la mémoire collective et se transmettent de génération en génération. Les partisans des injures racistes diront que ces expressions et locutions racistes doivent être comprises, aussi bien par le locuteur natif que par l’apprenant du français comme langue seconde ou étrangère. Selon eux, que ces termes, entachés de nuances péjoratives racistes, se présentent à l’oral ou à l’écrit, le locuteur, le lecteur, le scripteur ne pourront ni saisir leurs significations approximatives ou précises ni les intégrer avec tous les concepts, passés et présents,.

 

En rayon à la BU

Image de L'Alliance française : Francophonie et diplomatie culturelle au XXIe siècle
L'Alliance française
Philippe Boulanger
Éd: Editions du cygne
Où trouver le livre
Image de Le monde est mon langage
Le monde est mon langage
Alain Mabanckou
Éd: Grasset
Où trouver le livre
Image de L'impact économique des langues
L'impact économique des langues
Céline Carrère, Collectif
Éd: Economica
Où trouver le livre
Image de Francophonie - De Hanoï à Dakar
Francophonie - De Hanoï à Dakar
Jean-Claude de L'ESTRAC Dominique WOLTON
Éd: Cherche midi
Où trouver le livre
Image de L'AUTRE FRANCOPHONIE.
L'AUTRE FRANCOPHONIE.
Nowicki (Joanna) et Mayaux (Catherine) -ED.
Éd: Champion
Où trouver le livre
Image de La Langue française: une arme d'équilibre de la mondialisation
La Langue française
Yves Montenay Damien Soupart
Éd: Les belles lettres
Où trouver le livre
Image de Meursault, contre-enquête - Prix Goncourt du 1er roman
Meursault, contre-enquête - Prix Goncourt du 1er roman
Kamel Daoud
Éd: Actes sud
Où trouver le livre
Image de Le postcolonial comparé : Anglophonie, fancophonie
Le postcolonial comparé
Claire Joubert, Emilienne Baneth-Nouailhetas
Éd: Presses universitaires vincennes
Où trouver le livre
Image de Rires en francophonie
Rires en francophonie
Violaine Houdart-Merot Collectif
Éd: Encrage
Où trouver le livre
Image de Femmes en francophonie - Écritures et lectures du féminin dans les littératures francophones
Femmes en francophonie - Écritures et lectures du féminin dans les littératures francophones
Collectif
Éd: Mémoire d'encrier
Où trouver le livre
Image de Ecrivains francophones en exil à Paris. Entre cosmopolitisme et marginalité
Ecrivains francophones en exil à Paris. Entre cosmopolitisme et marginalité
GARNIER Xavier, WARREN Jean-Philippe
Éd: Karthala
Où trouver le livre
Image de Abécédaire insolite des francophonies
Abécédaire insolite des francophonies
Christiane Chaulet-Achour Brigitte Riéra
Éd: Presses universitaires de bordeaux
Où trouver le livre
Image de Le Bar des Amériques
Le Bar des Amériques
Alfred Alexandre
Éd: Mémoire d'encrier
Où trouver le livre
Image de La Nuit caribéenne suivi de Le Patron
La Nuit caribéenne suivi de Le Patron
Alfred Alexandre Axel Arthéron
Éd: Passage(s)
Où trouver le livre
Image de Les écritures migrantes
Les écritures migrantes
Adama Coulibaly Yao Louis Konan
Éd: Editions l'harmattan
Où trouver le livre
Image de Cent vies et des poussières
Cent vies et des poussières
Gisèle Pineau
Éd: Mercure de france
Où trouver le livre
Image de La Nouvelle francophone : Marginalités, identités, singularités
La Nouvelle francophone
Thierry Ozwald Thomas Bauer
Éd: Euredit
Où trouver le livre
Image de Esthétique, I : Une nouvelle région du monde
Esthétique, I 
Édouard Glissant
Éd: Gallimard
Où trouver le livre
Image de Prière d'un petit enfant nègre de Guy Tirolien
Prière d'un petit enfant nègre de Guy Tirolien
Magda Ibrahim
Éd: Editions l'harmattan
Où trouver le livre