Journées nationales de l'archéologie 2018

La BU du campus de Schoelcher vous accueille vendredi 15 juin...

Depuis 2010, le ministère de la Culture et de la Communication et l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) organisent chaque année les Journées nationales de l’archéologie. L’édition 2018 se tiendra partout en France métropolitaine et dans les Outre-mer du 15 au 17 juin.

Ce rendez-vous  désormais bien installé, et relayé sur un site Internet dédié à l'évènement, a vocation à « faire découvrir au public les trésors du patrimoine et les dessous de la discipline » à travers une série d’activités (visites de sites, expositions, conférences) organisées par tous les acteurs œuvrant dans le domaine du patrimoine archéologique : musées, organismes de recherche, institutions publiques, associations.

En Martinique, la BU du campus de Schoelcher aura le plaisir d'accueillir, vendredi 15 juin à partir de 17h00, deux conférences-rencontres témoignant du dynamisme et de la qualité de nos chercheurs dans ce domaine. 

Benoît Bérard, maître de conférences, archéologue (université des Antilles)

  • « 40 ans d’enseignement et de recherche en archéologie à l’université des Antilles »,

A la veille de l’ouverture en septembre 2018 d’une formation en archéologie pour la première fois depuis la création du Centre Universitaire des Antilles et de la Guyane (CUAG), cette intervention aura pour objectif de dégager les grandes phases de l’évolution de l’enseignement et de la recherche en archéologie au sein de l’établissement durant les 4 dernières décennies.

Jean-Sébastien Guibert, maître de conférences, archéologue (UA)

  • Présentation avec vidéo de fouilles sous-marines réalisées aux Saintes

Benoit Bérard et Jean-Sébastien Guibert sont tous deux membres du la boratoire AIHP-GEODE.

Entrée libre et gratuite, venez nombreux !

(photo d'illustration : INRAP)

 

Sur le sujet

 

L'archéologie en Martinique : travaux de recherche, dossiers, photos, vidéos.

Page web du Centre de recherche AIHP (Archéologie Industrielle, Histoire, Patrimoine) GEO.D.E. (Géographie-Développement- Environnement de la Caraïbe), Université des Antilles. Présentation du labo et de ses axes de recherches. Articles et travaux de recherche en texte intégral.

Page "Archéologie préventive"

  • Manioc - Bibliothèque numérique Caraïbe-Amazonie

Visite commentée des vestiges archéologiques et des lieux de fouilles du Domaine de Fonds Saint-Jacques. Vidéo. Intervention de Benoit Bérard, Journées du Patrimoine, septembre 2012.

Présentation des résultats des fouilles archéologiques réalisés entre 1988 et 1992 sur l'habitation et sur la partie industrielle du site. En 2002-2003 : découverte du cimetière du Fonds Saint-Jacques. Et une étude paléopathologie réalisée par un médecin de la Meynard sur l'identification des maladies anciennes (maladie de Brown, drépanocytose)sur les squelettes du cimetière. L'histoire de la sucrerie est également présentée (son évolution au fil des siècles)

La navigation antillaise à travers des sites d'épaves (XVIIIe - XIXe siècles) . Vidéo. Intervention de Jean-Sébastien Guibert. "Journée nationale de l'Archéologie 2013" : le 7 juin 2013. Université des Antilles et de la Guyane.

Le chercheur présente les objectifs du projet de prospection thématique portant sur l'étude de sites archéologiques d'épaves en Guadeloupe.

Vincent Huyghues Belrose, « Le paysage martiniquais entre archéologie et atlas », Études caribéennes [En ligne], 4 | Juillet 2006


Comme pour l’étude du paysage réel, on ne saurait négliger les sources textuelles, surtout les plus anciennes. Dans son chapitre intitulé « L’occupation du sol », May est le premier à se servir des descriptions des premiers navigateurs pour évoquer le paysage martiniquais et son évolution. Il est aussi le premier à souligner les particularités du vocabulaire paysager créole. Cette démarche est beaucoup plus accusée chez J. Petitjean Roget qui, dans le chapitre « A la découverte de l’île Martinique » de son Mémorial martiniquais, reprend les descriptions des premiers chroniqueurs et esquisse une archéologie du vocabulaire"

 

  • HAL UA - Archives ouvertes de l'Université des Antilles

Nuria Sanz. Archéologie dans les Caraïbes et Liste du Patrimoine Mondial. Une approche archéologique à la Stratégie Globale , World Heritage Paper (14), Centre du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, pp.159_165, 2005

Cet article correspondant au texte d'une communication réalisée à la demande de l'Unesco présente un historique de la recherche en archéologie précolombienne dans la Caraïbe francophone (Antilles française et Haiti). 

Jean-Sébastien Guibert. A Question That Counts in French West Indies Maritime Archaeology: Linking Historical and Archaeological Sources. ACUA Underwater Archaeology Proceedings 2014, Advisory Council on Underwater Archaeology Publication, 2014

This paper presents part of the results of historical research for a PhD thesis focusing on seafaring and maritime activity in Guadeloupe, French West Indies (FWI). Additionally, it discusses the possible identification of five shipwreck sites that appear to date to the 19th century: Anse à la Barque, Pointe-à-Pitre, Baie des Saintes, Sainte-Anne and Le Moule shipwrecks. 

Michel Desse, Thierry Hartog. De la richesse de Saint-Pierre à sa ruine : deux facettes d’un tourisme patrimonial martiniquais. Patrice Cosaert et François Bart. IXè journées de géographie tropicale, Patrimoines et développement dans les pays tropicaux. Sous la direction de P Cosaert et F Bart,, Sep 2001, La Rochelle, France.

Ancienne et riche capitale, des Antilles françaises, Saint-Pierre fut détruite le 8 mai 1902 par l’éruption de la montagne Pelée, qui fit près de 30 000 morts. Cette commune donne toujours aujourd’hui l’impression d’être écrasée par cette tragédie, malgré la variété et la richesse de son patrimoine, naturel et marin, religieux et militaire, commercial et administratif. La réappropriation spatiale, s’est faite sans mémoire des lieux ; la mise en valeur touristique et restée limitée. Après avoir analysé la diversité de ces héritages, les auteurs s’interrogent ici sur les logiques qui ont opposé les acteurs, entre préservation, exploitation et ignorance. 

Benoît Bérard. Penser les territoires de l'histoire amérindienne des Antilles. Outre-Mers, 2013

Conséquence de son invasion précoce par les nations européennes, l'histoire antillaise a traditionnellement été envisagée sous l'angle de la relation coloniale. Ainsi, son territoire " naturel " paraît aujourd'hui centré sur l'espace atlantique, marqué par une connexion est-ouest entre ancien et nouveau monde. Une réflexion sur la nature des territoires amérindiens offre la possibilité de nous dégager de ce filtre (trop ?) prégnant. En nous basant sur l'étude des premières occupations agro-céramistes, notre objectif sera alors de tenter de conceptualiser un ensemble d'entités géographiques et leurs modalités d'interaction. Il devrait ainsi être possible de mettre au jour les mécanismes de dynamiques historiques précoloniales internes à l'archipel antillais et plus largement à l'espace circum-caraïbe...

 

En rayon à la BU

Image de La production d indigo en Guadeloupe et Martinique (XVIIe-XIXe siècles). Histoire et archéologie
La production d indigo en Guadeloupe et Martinique (XVIIe-XIXe siècles). Histoire et archéologie
YVON Tristan
Éd: Karthala
Où trouver le livre
Image de Histoire et civilisation de la Caraïbe. Tome 1. Le temps des Genèses, des origines à 1685
Histoire et civilisation de la Caraïbe. Tome 1. Le temps des Genèses, des origines à 1685
Jean-Pierre Sainton (dir.)
Éd: Karthala
Où trouver le livre
Image de Archéologie caraïbe
Archéologie caraïbe
Benoit Berard Catherine Losier
Éd: Sidestone press
Où trouver le livre